Géante rouge


Ce sont des étoiles d’une masse au moins égale à celle du Soleil qui, après avoir épuisé l’hydrogène de leurs noyaux, commencent à consommer l’hydrogène en couche autour du noyau riche en hélium.

Deux phénomènes sont responsables de l’augmentation substantielle du rayon de l’étoile (qui peut atteindre un rayon 1 000 fois supérieur à celui du Soleil). Premièrement, la combustion en couche de l’hydrogène. Et deuxièmement, la contraction du cœur d’hélium, libérant une importante quantité d’énergie gravitationnelle. Ces deux sources d’énergie rayonnées vers l’extérieur induisent une pression interne qui fait augmenter le rayon de l’étoile. L’étoile est alors beaucoup plus lumineuse à cause de l’augmentation de sa surface et, contre-intuitivement, sa température en surface diminue. En résultat, l’étoile devient plus grande, plus « froide » et donc de couleur plus rouge ; d’où le nom « géante rouge ».

Publicités